Les bonnes pratiques sur les réseaux sociaux pour les professionnels de santé.

Les réseaux sociaux font de plus en plus parler d’eux et font partie de notre vie. On en parle à la radio, on les voit à la télé et la plupart des médecins possèdent un compte sur au moins un réseau social. De plus en plus d’hôpitaux possèdent également un compte qu’ils alimentent d’informations, très régulièrement.

Le but ? renforcer les liens entre le patient et son établissement de santé, et cela, par le biais d’une bonne communication et d’une transparence des soins.

Et même si la France reste à la traîne comparée à certains pays comme les Etats-Unis, de plus en plus d’hôpitaux ou professionnels de santé sont actifs sur les réseaux sociaux.

Par exemple, l’hôpital Necker Enfants Malades, se distingue particulièrement avec une présence sur Facebook et Twitter très active. L’hôpital a même mis en place une véritable stratégie éditoriale et événementielle. De ce fait, l’hôpital a créé une véritable interaction avec les internautes. Ces internautes sont de potentiels patients et se sentent rassurés en voyant les photos et vidéos partagés et en lisant des informations sur l’hôpital. Mais encore plus en lisant les commentaires et les avis laissés par d’autres patients.

Cependant, que ce soit pour les hôpitaux ou pour les professionnels de santé, il est indispensable de respecter la vie privée des patients et de ses collègues. Il est donc primordial pour un médecin de bien faire attention à ce qu’il poste sur les réseaux sociaux, et bien différencier le privé du public et de faire attention à respecter l’anonymat du patient. Même sur internet, le secret professionnel doit être tenu et respecté.

C’est pourquoi la Fondation MACSF a créé un guide de bonne pratique des réseaux sociaux pour chaque professionnel de santé. Ce guide explique ce qu’un médecin peut ou ne peut pas partager sur internet, les avantages et les risques à éviter. Il donne des clés pour éviter tout malentendu sur la toile et respecter les règles de base de la confidentialité. « Sur les réseaux sociaux aussi je porte une blouse et quand je m’exprime je peux engager l’image de l’établissement… » préviennent les auteurs.

Ce guide est à disposition de tous, pour adopter une bonne web attitude professionnelle.

Guide des bonnes des réseaux sociaux de la fondation MACSF