sg-simurgencesLa démocratisation du jeu vidéo est depuis quelques années bien présente dans notre quotidien. Nous connaissons tous le fameux Programme d’Entrainement Cérébral du Dr Kawashima largement développé par Nintendo pour « rajeunir » le cerveau des utilisateurs en proposants des jeux logiques faisant travailler la mémoire.

Cette forme de jeux vidéo pédagogique vient de faire un énorme pas en avant avec l’arrivée des serious game. Le concept est simple : il s’agit d’un jeu vidéo dont la finalité n’est pas strictement limitée au divertissement, mais vise une intention « sérieuse », qui peut être pédagogique. Apprendre en s’amusant.

Les jeux à but pédagogique ont toujours existé, essentiellement sous forme de jeux éducatifs pour enfants, ils se sont maintenant adaptés aux nouvelles coutumes et c’est donc tout naturel de les voir se développer dans les nouvelles formes de jeux actuels, les jeux vidéo. Avant réservé à la simulation et à l’entraînement militaire, les serious game touchent aujourd’hui toute la population et tous les domaines.

Le secteur de la santé est un des domaines les plus exploités dans le monde des serious games ; il a été démontré qu’ils peuvent avoir une portée très importante dans le développement du bien-être médical. Que ce soit pour les médecins, les patients ou le grand public. Et présent sur toutes les formes possibles, console de jeu, plateforme internet ou encore application smartphone. Les serious game sont partout et pour tous.

Concrètement à quoi peut bien servir un serious game dans la santé ?

Pour les médecins, cela permet de se former ou de parfaire ses connaissances. Généralistes ou médecins spécialisés, chacun pourra trouver son jeu adéquate. Prenant en compte les contraintes matérielles mais aussi les réactions physiques et physiologiques du patient, le jeu est évolutif et s’adapte à tous les cas. Le médecin ou l’étudiant en médecine se connecte sur une plateforme de serious game et doit réagir rapidement et correctement en fonction du cas simulé par le jeu.

En France, on peut citer SIMUrgences, développé par la société Interaction Healthcare, qui a remporté en janvier dernier le Prix spécial du jury des médecins spécialistes lors du Festival de la communication santé. Dédié aux cardiologues et aux urgentistes, SIMUrgences est un module en 3D qui forme les médecins à la prise en charge des patients en situation d’urgence.

Mais le plus intéressant est que le grand public n’est pas en reste.

Les patients peuvent eux aussi profiter des serious game avec un accompagnement plus intense dans l’apprentissage et le suivi de leur maladie. Ou alors simplement, pour tous, en apprenant les gestes simples qui peuvent aider en cas d’incident.

Des jeux pour se protéger en cas de danger, pour arrêter de fumer ou encore pour apprendre les gestes de premiers secours font leur arrivée. Par exemple avec le jeu CiNACity, où le joueur doit faire face à de nombreuses situations (hémorragie, arrêt cardiaque, malaise hypoglycémique, obstruction des voies aériennes supérieures, brûlure, plaie simple, traumatisme) et être capable de réagir en conséquence.

Trop peu de personne seraient capable de faire face à des situations comme celles-là et c’est à cela que le développement des serious games pourrait servir : compenser les lacunes de la population quant aux réactions à avoir en cas d’incident médical.

Quant au financement, les serious games n’ont pas de souci à se faire là-dessus. Allier divertissement et santé peut-être très avantageux pour l’Etat, c’est pourquoi le gouvernement supporte activement le développement des serious games. En 2009, le Ministère de l’économie avait lancé un appel à projets Web 2.0 et serious gaming, avec à la clé 20 millions d’euros pour le seul secteur du jeu vidéo.

L’engouement du serious game de nos jours est tel qu’on pense l’utiliser comme remède à tous les maux sociétaux (crises, risque d’attentat, ressources humaines…). Sûrement pas la solution à tous les problèmes, une chose est sure, les serious games peuvent apporter une grande aide au monde médico-social et cela nous laisse présager un bel avenir au e-learning dans le secteur de la santé et une meilleure connaissance des gestes qui peuvent sauver des vies.

Le groupe Genious met à disposition une plateforme de serious games et propose des jeux vidéo thérapeutiques testés et validés cliniquement par des professionnels de santé. Curapy donne accès à plusieurs serious games destinés aux patients atteints de différentes pathologies mais aussi à des jeux de formation en santé conçus pour les professionnels de santé.

Teaser de Curaty.com :

serious-gaming